La dépendance, j'y pense... et puis j'oublie

Il peut être très risqué de ne pas se protéger contre la dépendance, que celle-ci soit totale ou partielle.

 

La dépendance partielle

Définie comme l’impossibilité d’effectuer seul(e) deux des quatre actes de la vie quotidienne (se déplacer, s’habiller, se laver et se nourrir), la dépendance partielle survient généralement à un âge moins avancé que la dépendance totale. Elle dure aussi souvent plus longtemps.

La dépendance partielle menace les ressources de celles et de ceux qui en sont affectés.



Des conséquences financières lourdes

Que vous soyez victimes, dans l’avenir, d’une dépendance partielle ou totale, il vous faut vous habituer à l’idée que vos proches ne seront peut-être pas disponibles, pour vous aider en cas de besoin.
Malgré cela, trop de personnes continuent aujourd’hui d’ignorer le risque de dépendance et ses conséquences financières : environ 1800 euros(1) laissés à votre charge ou à celle de vos proches, pour régler les factures d’aide ménagère, de garde malade, de livraison de repas ou de médicaments. A cela s’ajoutent les frais d’aménagement du domicile, de mise en place d’un système de télésurveillance, d’achat de matériels adaptés au handicap.

Anticiper la perte d'autonomie

D’autres personnes reculent invariablement le moment de se protéger contre la perte d’autonomie. Elles sont certes conscientes qu’en cas de besoin, leurs revenus ne leur permettraient pas de régler les frais engendrés par la dépendance, mais elles comptent sur leur bonne étoile pour échapper à la nécessité d’avoir un jour besoin d’être aidées pour se nourrir, se déplacer, s’habiller et se laver… tant et si bien que lorsque ces personnes se décident enfin à souscrire à une telle assurance, il est souvent hélas trop tard (leur état de santé ne leur permet plus de répondre favorablement au questionnaire de la santé).

L'assurance dépendance

Pourtant, l’assurance dépendance est, de nos jours, l’un des meilleurs moyens de se protéger efficacement contre les aléas du grand âge. Elle vous permet de toucher une rente mensuelle toute votre vie, dès lors que vous êtes dépendant. A vous de choisir librement le montant de cette rente, en fonction de vos ressources et de vos besoins.

(1) Source : Le Monde du 14.10.2013